Equal Saree Barcelona urbanismo arquitectura feminista género patios coeducativos infancia participación la generadora formación

Les femmes de Sant Just cherchent une maison!

Processu participatif virtuel pour un nouvel espace de connaissance, de frasternité et d’empowerment féministe.

Le futur point de rencontre féministe de la commune de Sant Just Desvern, promu par la Mairie, s’engage à offrir des services spécifiques aux femmes, mais aussi à devenir un espace de connaissance, de fraternité, d’autonomisation et de ressources pour une vie juste et équitable dans les domaines social, du travail, de la culture et des loisirs. Toutes les femmes ont été invitées à prendre part au processus pour trouver le logement qui réponde le mieux à leurs préoccupations et à leurs besoins. L’objectif du processus participatif est de réfléchir et de concevoir cet espace ensemble pour qu’il soit adéquat, confortable, utile, vivifiant et réponde aux besoins de femmes de profils, d’âges et de moments de vie différents.

Le projet a rassemblé et impliqué de nombreuses femmes et représente, sans aucun doute, le début d’un puissant réseau de femmes engagées pour l’égalité et l’autonomisation des femmes.

Date et lieu: Février 2020 – En cours, Sant Just Desvern.
Client: Mairie de Sant Just Desvern.

 

 

En savoir plus sur le projet

Le processu participatif | Nous imaginons la cour

Le processu participatif

Le processus participatif s’est déroulé virtuellement via une plateforme de participation citoyenne.

Il a été divisé en quatre phases: travail interne, information, débat et retour. La première phase a été dédiée à la recherche d’informations pertinentes et nécessaires pour définir le processus. Des réunions ont eu lieu avec l’équipe technique municipale pour concevoir la méthodologie du processus. La seconde phase a consisté en l’information du public sur le début du processus de participation à travers des actions de communication et de diffusion, d’une séance de présentation avec le groupe de pilotage et de la création de la plateforme en ligne. La troisième phase a inauguré le début de la participation de femmes pour obtenir des propositions collectives sur le programme, la localisation et les caractéristiques du futur espace. Pour ce faire, une enquête et deux ateliers en ligne ont été réalisés. Enfin, les conclusions du processus ont été analysées et synthétisées et les résultats ont été partagés avec les femmes participantes à travers la préparation du rapport de conclusion et sa publication sur la plateforme en ligne.

La méthodologie adoptée pendant les séances de travail a suivi une logique d’organisation en petits groupes de travail afin de faciliter la participation, le débat et le partage entre tous les participants. Une participation diversifiée a été encouragée. Un langage compréhensible et évitant les aspects techniques et une communication non sexiste ont été privilégiés.

 

Définissons les usages et le programme

Participantes: 64 femmes à travers l’enquête en ligne et 24 femmes participant aux séances de travail

 

Sur la base de références de projets similaires portés en d’autres lieux (Ca la Dona à Barcelone, La CIBA à Santa Coloma de Gramenet et Sorginenea à Vitoria), le débat a été ouvert sur les usages et le programme que le futur espace devrait accueillir en identifiant les services nécessaires pour les femmes selon les différentes sphères de la vie quotidienne: personnelle, reproductive, communautaire et productive. Les services considérés comme essentiels sont principalement liés à la sphère personnelle de notre vie. Il s’agit de l’attention portée aux femmes psychologiques et aux conseils juridiques, l’autonomisation des femmes dans une perspective de développement personnel, la formation dans différents domaines tels que les TIC et la création d’un réseau de soutien féministe pour établir des liens entre les femmes et les associations.

Débattons sur la gestion

Participantes: 64 femmes à travers l’enquête en ligne et 24 femmes participant aux séances de travail

Un débat est organisé autour des différentes alternatives de gestion du futur espace. Certaines questions préliminaires ont été posées pour cibler et aider à démarrer la discussion. Chaque groupe de travail a rassemblé ses propositions et idées dans l’application virtuelle. La solution retenue est celle d’une gestion mixte entre la Mairie, les voisins et les entités féminines de la commune. Cette cogestion se fera à travers une assemblée, un conseil ou une commission de la maison des femmes qui sera spécifiquement créée. L’un des grands débats, resté ouvert, a été de savoir s’il s’agissait d’un espace à usage mixte ou à usage exclusif pour les femmes. Toutes les participantes sont parvenues à un consensus sur le fait qu’il s’agirait d’un espace de référence exclusif pour les femmes, mais conservant la possibilité que, occasionnellement, il y ait des services et des activités destinés à un public mixte tels que des espaces de coparentalité, des activités de conciliation familiale, des formations en mixité.

Valorisons le lieu

Participantes: 64 femmes à travers l’enquête en ligne et 24 femmes participant aux séances de travail

 

Différents espaces ont été proposés pour l’implantation de la future maison des femmes, sur la base des espaces suggérés dans l’enquête de participation ou en proposant de nouveaux emplacements. Les problèmes et les aspects positifs de ceux-ci ont été identifiés au jour le jour. Ainsi que les besoins et les envies recherchant le maximum de consensus dans les espaces que la future maison devrait accueillir. Le débat a été mené en tenant compte d’aspects tels que la proximité, l’environnement, les caractéristiques du bâtiment et le programme.

Processus de soutien communautaire

Participantes: 81 femmes dans le groupe Les femmes de Sant Just cherchent une maison! d’un réseau social et 19 femmes participant aux séances de travail.

 

Le support a été fourni virtuellement via un réseau social et 2 sessions de travail.

Le but de cette étape était de donner une continuité au réseau de femmes créé à la suite du processus participatif et d’avancer vers la définition du futur espace féministe de Sant Just Desvern. Le soutien a été apporté de manière virtuelle et permanente, à travers des publications et des enquêtes hebdomadaires sur des sujets pertinents tels que: l’organisation interne et la continuité du groupe, ainsi que les actions possibles dans le cadre de la Journée internationale de la femme. Au cours des séances de travail, le débat a été élargi et des points communs ont été atteints par rapport à l’objet du groupe, aux rôles et fonctions nécessaires et aux canaux de communication, en plus la participation du groupe dans le cadre a été organisée du 8 mars. Le processus s’est conclu par la création d’une peinture murale collaborative à Can Freixes, où sera construite la future maison des femmes de Sant Just Desvern.

Autres projets

La Generadora

La Generadora

La Generadora L'espace Equal Saree pour l'innovation, la formation et l'échange Le projet La Generadora est le résultat de 10 années d'architecture et d'urbanisme avec une vision innovante, concevant des espaces inclusifs en co-création et développant des...

Lire la suite
Une cour différente et amusante

Une cour différente et amusante

Une cour différente et amusante Repenser la cour de récréation de l'école de Sant Salvador à Cercs Ce projet vise à transformer le terrain de jeu de l'école de Sant Salvador à travers un processus collectif qui implique toute la communauté éducative, mettant les...

Lire la suite
Co-conception de Sandino Park

Co-conception de Sandino Park

Co-conception de Sandino Park Processus de co-création avec des enfants à Sandino Park La municipalité de Santa Coloma de Gramenet a proposé de repenser partiellement le parc de Sandino avec la participation active des enfants du Conseil des enfants. Ce processus est...

Lire la suite